Blogue > Après l’économie verte, voici l’économie bleue

Blogue

Après l’économie verte, voici l’économie bleue

08 avril 2015   |   par Claude Robichaud

L’eau. Comme tout ce qui coule de source, on a tendance à la tenir pour acquise. Pourtant, lorsque la source se tarit, c’est le chaos. Pagnol l’évoque avec force dans Manon des sources. Parlez-en aux citoyens de la Rive-Sud qui ont dû composer avec une rupture d’approvisionnement pendant quelques jours. Les Californiens en ont long à dire aussi sur ce sujet, avec la sécheresse qui en afflige certaines zones. L’eau a été remise au goût du jour en mars dernier avec la Journée mondiale de l’eau de l’ONU. L’organisme rappelle à juste titre que l’eau est à la base de la santé publique, des écosystèmes, de l’urbanisation, de l’industrie, de l’énergie et de l’alimentation.

Comme pour plusieurs localités au Québec (et ailleurs), l’économie de la MRC Les Moulins est d’abord une histoire d’eau. Terrebonne ne fait pas exception avec, au début du XVIIIe siècle, les moulins à farine et à scie dont l’Île-des-Moulins est toujours un vibrant témoin. En plus de la Rivière-des-Mille-Îles, le potentiel hydraulique de la rivière Mascouche était exploité à la même période sur le site de l’actuel domaine seigneurial de Mascouche.

Même si l’activité économique s’est éloignée des sources hydrauliques, l’eau n’en demeure pas moins un élément essentiel. Il est déterminant dans plusieurs opérations industrielles, soit au niveau des intrants ou des procédés. Aussi, l’eau est au cœur de la mission de plusieurs de nos entreprises et organismes, dont Enviroservices, Physis Environnement, Sabria Nefil (services-conseils en environnement), Industries Normrock (machineries amphibies), Premier Tech Aqua, Groupe Veos (technologies et systèmes de traitement), Daigneau eau de source (embouteillage et distribution), la RAIM (approvisionnement et traitement), le GPAT (loisir et tourisme) ainsi que Entreprises Alex Ayotte et Hanson (aqueducs) et plusieurs manufacturiers et distributeurs de produits pour piscines.

En vue d’assurer une gestion intégrée de l’eau, une quarantaine d’organismes de bassins versants sont en opération sur l’ensemble du Québec. Le Comité des bassins versants des Mille-Îles, le Cobamil, en fait partie. Il proposera bientôt un plan directeur de l’eau, une première sur le territoire. L’industrialisation, l’urbanisation et l’agriculture continueront d’exercer des pressions énormes sur les besoins en eau. Les changements climatiques compliquent la donne. Voilà pourquoi l’économie bleue mérite sa place parmi les technologies vertes.

Incidemment, l’eau figure parmi les secteurs d’intérêt d’Écotech Québec, la grappe des technologies propres. Les technologies et une meilleure planification réduisent les besoins en eau ou améliorent le traitement de l’eau potable et des eaux usées. Les entreprises aptes à offrir des solutions innovantes ont l’avantage de s’adresser à un marché en croissance.

La MRC Les Moulins est un lieu propice pour le développement de cette filière. Une urbanisation en expansion et une empreinte agricole importante constituent des défis, mais comportent également des opportunités, notamment dans le développement et la démonstration de nouvelles solutions. Horizon 2020 réserve une large place au développement durable, principalement en lien avec les technologies vertes. N’hésitez pas à nous mettre à contribution dans vos projets de développement, en vert ou en bleu.

Crédit de l'image de l'article : FreeDigitalPhotos

 

Claude Robichaud, directeur général du CLDEM Suivez le sur twitter @CRobichaudCLDEM 

Tweet Google +
Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre !