Blogue > Dans un TOD près de chez vous

Blogue

Dans un TOD près de chez vous

25 janvier 2017   |   par Claude Robichaud, directeur général

La banlieue change. Les tours d’habitation se dressent, les immeubles de bureaux se multiplient, les pôles d’emplois se consolident. Comme la population, les fonctions urbaines se métissent. Les TOD sont les wagons de tête de cette tendance.

Les TOD, pour Transit oriented development, ou aménagement axé sur le transport en commun, sont les développements immobiliers structurés autour des stations majeures de circuits d’autobus, des gares de trains de banlieue et des stations de métro. La CMM a produit une carte interactive des 155 TOD du Grand Montréal, dont celui du terminus de Terrebonne et des gares du train de banlieue de Mascouche et de Terrebonne. Dix-sept de ces zones ont été appuyées par la CMM par le biais d’une aide aux projets novateurs, dont le TOD de Mascouche dans le cadre d’études portant sur son aménagement et son développement.

En adoptant son Plan d’aménagement et de développement (PMAD) en 2012, la CMM visait notamment à densifier le développement urbain et à favoriser l’utilisation du transport en commun. Les TOD s’inscrivent directement dans ces deux grands objectifs.

D’ici 2031, il est prévu qu’au moins 40 % des nouveaux ménages seront domiciliés dans ces zones. L’aménagement des TOD privilégie une mixité des fonctions (résidences, commerces, emplois, institutions) autour des stations, une forte densité à leur proximité et une réduction de celle-ci en fonction de son éloignement. Les espaces publics sont conçus de telle sorte que les aménagements soient à l’échelle humaine.

Les TOD, surtout dans les couronnes, doivent toutefois composer avec une forte présence automobile. Les banlieues se sont développées, comme l’indique AECOM dans une étude pour le compte de la CMM, selon les principes du Car oriented development avec un modèle axé sur le bungalow et les axes routiers.

Les aménagistes et les promoteurs doivent alors relever le défi d’adapter en milieu périurbain un concept dont les paramètres comportent un nouveau rapport à l’espace. L’enjeu consiste à gagner de nouveaux adeptes sans pour autant dérouter la clientèle traditionnelle. La gestion des stationnements pose notamment un défi supplémentaire aux aménagistes des couronnes nord et sud, l’auto solo étant toujours un mode de déplacement dominant.

Les TOD autour des gares de Terrebonne et Mascouche offrent d’importantes perspectives de développement. Elles comportent chacune des espaces à développer ou à redévelopper. Les occasions d’affaires pour les promoteurs y sont réelles. Aussi, notamment pour le Carrefour de la gare de Mascouche, de nouvelles possibilités de localisation s’offrent aux entreprises avec le CentrOparc.   Du côté de Terrebonne, le projet de la Croisée urbaine s’inscrit lui aussi dans l’esprit des TOD. 

Claude Robichaud, directeur général du CLDEM

Suivez le sur twitter @CRobichaudCLDEM 

Tweet Google +
Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre !