Blogue > De l’ONU au CLD

Blogue

De l’ONU au CLD

07 septembre 2016   |   par Claude Robichaud, directeur général, CLDEM

En 2050, la population mondiale atteindra le cap des 10 milliards. L’Afrique sera le principal moteur de cette progression avec 50% de la croissance démographique. Dans les pays développés, la population active sera en déclin, ce qui pose un défi au maintien du niveau de vie. La planète poursuivra son urbanisation. L’approvisionnement en eau restera un défi dans certaines régions du monde. La consommation d’énergie augmentera et les dérèglements climatiques seront toujours à l’ordre du jour. Les déséquilibres entraîneront des mouvements accrus au niveau des migrations internationales. Voilà comment s’énoncent les principales mégas tendances selon l’OCDE

« Euh… Robichaud, tu travailles sur le territoire de la MRC Les Moulins, t’es pas à l’ONU. »

Oui, oui, j’y arrive.

C’est déjà un programme chargé, mais ce n’est pas tout. L’automatisation et l’intelligence artificielle pourraient mettre à risque jusqu’à la moitié des emplois. Ceux qui nécessitent de faibles degrés de compétences relationnelles, de créativité, de perceptions et d’habiletés manuelles seraient plus vulnérables.

Malgré certains vents de face, la mondialisation des marchés se poursuivra alors que les échanges dans le secteur des services progresseront plus rapidement que le commerce des biens prévoit l’OCDE. Les TI demeureront un moteur de l’économie tout en modifiant le marché du travail. Quant au partage de la richesse, l’OCDE prévoit une convergence dans les niveaux de vie grâce notamment à l’émergence de la classe moyenne en Asie.

Le rapport identifie également quarante technologies clés pour le futur, regroupées en quatre catégories : le numérique, les biotechnologies, les technologies vertes (énergie et environnement) ainsi que les matériaux avancés. 

Bien que ces enjeux internationaux dépassent de beaucoup le niveau local, quelles sont les clés dont disposent les communautés pour tirer leur épingle du jeu?

Manifestement, l’aide à l’exportation et le support à l’adoption des TI sont des incontournables. Ces deux volets occupent une place grandissante dans la programmation du CLDEM. Aussi, tout en accordant une grande importance aux secteurs porteurs (produits métalliques, plastiques, ameublement), l’orientation en faveur des secteurs d’avenir est nécessaire. Elle vise à générer ici de nouveaux moteurs de création d’emplois qualifiés, de même qu’elle s’inscrit dans une mouvance planétaire. Le développement des compétences est de tous les défis.

Terrebonne et Mascouche bénéficient d’un contexte favorable. Pôle de croissance au cœur de la couronne nord de la Communauté métropolitaine de Montréal et point de mire de Lanaudière, la MRC Les Moulins jouit d’un dynamisme distinctif que lui procurent un essor démographique, une force de travail et un élan entrepreneurial.

À propos, c’est pour quand un poste de délégué de l’ONU au c.a. du CLDEM?

Claude Robichaud, directeur général du CLDEM
Suivez le sur twitter @CROBICHAUDCLDEM

Tweet Google +
Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre !