Blogue > De la glace à la vanille au tutti frutti

Blogue

De la glace à la vanille au tutti frutti

04 mai 2016   |   par Claude Robichaud, directeur général, CLDEM

Novembre 2014, la nouvelle tombe; les CLD sont abolis. La réalité méritait plus de nuance, mais la clip et la manchette se résumaient à cet avis de décès. Qu’en est-il 18 mois plus tard? Avant d’y répondre permettons-nous un peu de recul.

Les premières sociétés de développement économique remontent à la fin des années 1970. Sous l’impulsion du milieu, les communautés se prévalaient alors d’une aide du ministère de l’Industrie et du Commerce (MIC, maintenant le MESI). Le MIC encourageait les municipalités à regrouper le développement économique à l’échelle de la MRC, laquelle s’imposait alors comme nouveau territoire d’appartenance. C’était l’ère des corporations de développement économique (CDE).

Modèle à géométrie variable, les CDE ont prospéré malgré un financement fragile. La Loi sur le développement local et régional, adoptée en 1997, venait corriger cette lacune avec la mise en place des Centres locaux de développement (CLD).

Depuis 2015, le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire prend le relais avec une formule confirmant la MRC comme territoire de référence pour l’économie, l’emploi et le soutien à l’entrepreneuriat. En permettant aux MRC, soit d’intégrer ce mandat à leurs propres activités, soit de le déléguer à un autre organisme, le réseau des CLD en a pris pour son rhume.

À ce jour, selon un décompte de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), 39 MRC ont intégré ce service alors que 48 ont opté pour une entente de délégation avec un organisme tiers. Parmi les 48, plusieurs ont conservé l’appellation CLD, d’autres ont choisi une nouvelle identité.

Y a-t-il toujours une aide locale aux entrepreneurs? La réponse est oui. Par qui, comment, où? Ça dépend; CLD, service de développement de la MRC, corporation, société et tutti quanti! Avant la réforme, il y avait deux sortes de crème glacée, la blanche et la vanille. Maintenant c’est le tutti frutti. Alors que le branding pouvait se faire sous une bannière commune, c’est maintenant dans la diversité que s’opérationnalise le développement local. Les communautés ont le loisir de choisir la formule correspondant à leur réalité et à leurs aspirations. En contrepartie, les défis de cohérence, d’aiguillage de la clientèle, de positionnement et de mise en réseau se profilent à l’horizon.

Sentant le besoin de partager ces préoccupations, la FQM a mis sur pied une Table de concertation sur le développement local et régional. Le Rendez-vous organisé par cette table le 27 avril dernier a connu un franc succès de participation. Il est, par ailleurs, heureux de constater que l’Association des professionnels en développement économique (APDEQ) siège à cette table. 

Dans un contexte de faible croissance, alors que l’entrepreneuriat et l’investissement méritaient d’être bichonnés, la réforme du développement local a ajouté aux vents de face. À défaut d’avoir consulté le client (l’entrepreneur) dans ce brouhaha, aidons-le à s’y retrouver. Maintenant que le nouveau modèle est en place, les MRC et leurs mandataires méritent d’être valorisés dans leur rôle. Une campagne promotionnelle permettrait de remettre les pendules à l’heure tout en moussant l’entrepreneuriat. Aussi, les stratégies économiques nationales pourraient mieux intégrer le niveau local dans leur déploiement.

Grâce à l’appui non équivoque des élus municipaux, le CLDEM a traversé cette période sans rupture dans l’offre de services ni de discontinuité dans sa programmation. Des ajustements ont été apportés sans toutefois compromettre notre appui aux projets de démarrages, de croissance ou d’implantations à Terrebonne et Mascouche. Le rapport d’activités 2015, chiffres à l’appui, illustre cette résilience alors que la nouvelle stratégie 2016-2018 démontre que la capacité de se projeter dans l’avenir est toujours présente.

Peu importe leurs saveurs, continuez à nous soumettre vos projets.

Claude Robichaud, directeur général du CLDEM
Suivez le sur twitter @CROBICHAUDCLDEM

Tweet Google +
Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre !