Blogue > L’investissement dans les PME québécoises : Un enjeu majeur

Blogue

L’investissement dans les PME québécoises : Un enjeu majeur

09 mars 2016   |   par Claude Robichaud

Alors que la grande entreprise souffle le chaud et le froid, quelles sont les intentions d’investissement des PME? La BDC a sondé le cœur et le portefeuille des dirigeants de petites et moyennes entreprises dans le cadre d’une large enquête nationale couvrant tous les secteurs d’activités. Les PME investiront 12 milliards $ en 2016 au Québec et 111 milliards dans l’ensemble du Canada. L’investissement médian par entreprise est plus faible au Québec (25 000 $) que dans l’ensemble du pays (41 000 $).

Malheureusement, l’étude n’avance pas d’hypothèses pour expliquer cet écart qui laisse pantois. En valeur, les intentions d’investissements visent principalement l’immobilier avec une moyenne de 479 000 $ au Canada. La machinerie, les équipements et les véhicules suivent loin derrière à 101 400 $. Précisons que nous n’avons pas de données spécifiques au manufacturier, auquel cas la catégorie des équipements ferait meilleure figure.

En plus de la R&D (43 700 $) et de la formation (42 500 $), l’enquête s’intéresse aussi aux intentions d’investissement dans les TI (matériel, logiciel et web). Pour cette dernière catégorie, les investissements moyens sont de 26 200 $. Ils passent toutefois à 44 000 $ pour les entreprises en forte croissance. Le terrain de l’investissement est loin d’être nivelé. La Loi de Pareto y trouve une autre application. En effet, 10 % des entreprises contribuent à 75 % des intentions d’investissement! Les PME championnes de l’investissement ont de meilleures perspectives de croissance, exportent et comptent plus de vingt employés. Les perspectives de croissance ainsi que la volonté d’améliorer la productivité sont les principaux moteurs de l’investissement.

À l’opposé, la pénurie de personnel qualifié et le manque d’aide gouvernementale, principalement au démarrage, sont les principaux freins aux investissements au Québec. Dans l’ensemble du pays, c’est le manque de confiance en l’économe qui ralentit les ardeurs des PME.

Que faire pour stimuler l’investissement des PME? L’étude n’a pas pour but de répondre à cette question. On peut toutefois dégager quelques pistes : éperonner les gazelles; soutenir l’exportation; mieux financer les projets (une part significative de ceux-ci sont financés uniquement par les fonds propres); accroître le bassin de main-d’œuvre qualifiée et aider au démarrage seraient les bienvenus et surtout…insuffler une bonne dose de confiance dans l’économie pour que le déclic s’opère. En matière d’investissement en provenance des PME, la MRC Les Moulins tire bien son épingle du jeu. Le Web magazine Direction dédié aux investissements et publié en mars de chaque année, en donne un aperçu. Dans le numéro de l’an passé (Un boom d’investissements) on y retrouvait les cas de Maisons Confort Design, Altex, Xpertdoc, Fourgons Leclair, SBMS, Meubles Jaymar, Nelmar et Automatex.

Dans le prochain numéro, à paraitre prochainement, le Groupe ADF, Eugénie, Bolduc-Leroux, Embouteillage Solar, Haylem technologie, El-Ma-Mia et Azoxco, en plus d’Albi le Géant, prennent le relais.

Chaque année, nous avons l’embarras du choix dans la sélection. L’investissement étant en stagnation depuis quelques années au Québec, nous sommes en droit de nous attendre à un rattrapage. Nos municipalités étant en mode croissance, Terrebonne et Mascouche consolideront leur position comme lieu propice aux investissements tout en contribuant à relever le défi de l’investissement au Québec.

Source de l'image de l'article : Free digital Pictures

 

Claude Robichaud, directeur général du CLDEM
Suivez le sur twitter @CROBICHAUDCLDEM

Tweet Google +
Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre !