Blogue > La construction en dents de scie

Blogue

La construction en dents de scie

15 juillet 2015   |   par Claude Robichaud

En 2014, la valeur des permis de bâtir a progressé de près de 3 % dans Lanaudière par rapport à 2013, et le nombre d’unités de logement mis en chantier a augmenté de près de 8 %.

Les Moulins étant un poids lourd au chapitre de la construction, c’est certain que Terrebonne et Mascouche y sont pour quelque chose. Cette reprise fait du bien, puisqu’elle compense en partie pour les baisses de régime des dernières années. On est toutefois loin du compte, avec une valeur des permis de bâtir en 2014 en deçà de la période 2010-2012.

Il est par ailleurs normal que l’activité évolue en dents de scie au niveau régional où quelques gros chantiers peuvent faire la différence. Lanaudière n’a pas à rougir de sa performance, d’autant que, bon an mal an, elle occupe le 5e rang parmi les 17 régions du Québec. Toutefois, dans l’ensemble du Québec, la construction est à la traîne. En 2014, malgré les importants chantiers des hôpitaux universitaires sur l’Île de Montréal, l’industrie enregistrait un déclin de 2 % autant en valeur de permis que d’heures travaillées. Les travailleurs sur chantier doivent s’attendre à une autre baisse de régime en 2015, selon la CCQ (2 %). Cette fois, c’est la voirie et le génie-conseil, avec l’échangeur Turcot et le pont Champlain, qui permettent de limiter les dégâts. Les effets des chantiers majeurs tardent toutefois à se faire sentir, puisque les heures travaillées au Québec au 1er trimestre de 2015 accusent une baisse de 9 %.

Au chapitre des principaux chantiers actifs dans Les Moulins, notons la forte activité dans le multilogement à Terrebonne, avec les projets du Groupe Maurice (Le Floréa), Chartwell-EMD Construction (Le Teasdale) et Groupe Bourgoin (Tours Cachemire). Ces projets à eux seuls comptent pour plus de 100 millions $.

Au niveau industriel, quelques projets sont en attente d’être lancés. À défaut d’être spectaculaire, le niveau d’activités est respectable avec un ajout de plus de 100 000 pi2 actuellement en chantier (expansion et implantation). Dans Les Moulins, les perspectives de développement sont favorables. Plusieurs projets majeurs sont dans le collimateur. En plus de la poursuite d’Urbanova, soulignons notamment la mise en œuvre du Pôle multifonctionnel de Mascouche, la construction du poste Judith-Jasmin par Hydro-Québec, l’agrandissement prévu du Centre hospitalier Pierre-Le-Gardeur, le nouvel échangeur sur l’A-640 et le très attendu parachèvement de l’A-19. À pareille date en 2013, nous insistions sur l’importance de l’industrie de la construction à Terrebonne et Mascouche (Entendez-vous les marteaux piqueurs?). Ce constat est toujours d’actualité.

Faisons en sorte que le Québec donne pleine mesure à son potentiel d’investissements, mais, d’abord, souhaitons de bonnes vacances aux travailleurs de la construction.

Crédit de l'image de l'article : FreeDigitalPhotos

 

Claude Robichaud, directeur général du CLDEM

Suivez le sur twitter @CRobichaudCLDEM 

Tweet Google +
Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre !