Blogue > Les comités consultatifs : quand plusieurs têtes valent mieux qu’une

Blogue

Les comités consultatifs : quand plusieurs têtes valent mieux qu’une

26 août 2015   |   par Claude Robichaud

Si vous souhaitez augmenter vos ventes, accroître la productivité de votre entreprise et faire plus de profits, mettez en place un comité consultatif. En effet, une telle initiative aurait un effet tonique sur la croissance. Pourquoi? Selon la BDC, « … les propriétaires d’entreprises dotées d’un tel comité développent probablement plus de rigueur et plus de facilité à formuler leurs orientations stratégiques et à franchir les étapes nécessaires pour atteindre leurs objectifs ». Voilà l’une des conclusions du rapport intitulé « Les comités consultatifs : un atout incontestable pour les PME canadiennes » publié en mars 2014.

Quoique peu répandus (6 % des entreprises), les comités consultatifs sont principalement mis en place dans les entreprises comptant entre 20 et 100 employés. La principale motivation du chef d’entreprise à l’égard d’un tel comité est de sortir de son isolement face aux décisions d’importance en sollicitant des avis de personnes indépendantes, aptes à formuler des conseils sur la gestion de l’entreprise. Parmi les avantages, les dirigeants relèvent que les comités consultatifs leur permettent de faire de meilleurs choix stratégiques, d’élargir leur univers de connaissances, de formuler des idées nouvelles et d’implanter une meilleure structure de gestion. En moyenne au nombre de cinq, les membres d’un comité consultatif sont majoritairement bénévoles. Ils proviennent des contacts d’affaires du chef d’entreprises, d’individus n’ayant aucun lien avec l’entreprise, d’actionnaires ou de la famille. Ils se réunissent mensuellement ou trimestriellement. Contrairement à un conseil d’administration, le comité consultatif n’a ni pouvoir décisionnel ni responsabilité juridique à l’égard de l’entreprise.

La création de comités consultatifs dans les entreprises figure parmi les priorités retenues par les entrepreneurs de la Table d’action en entrepreneuriat Lanaudière. Réunissant plusieurs entrepreneurs de la région, celle-ci est animée par le ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations (MEIE). Lanaudière Économique s’est vue confier le mandat d’organiser une formation spécifiquement sur ce sujet. Conçue à la fois pour les chefs d’entreprises et les conseillers experts, cette formation porte sur la mise en place ou l’optimisation d’un comité consultatif.

La Table d’action en entrepreneuriat souhaite que davantage d’entreprises se dotent d’un comité consultatif suite à cette initiative. Conseil d’administration vs comité consultatif; mise en place du comité; nombre, profil, recrutement et rémunération des membres; déroulement des rencontres : voilà autant de sujets abordés lors de la formation qui se déroulera le 24 septembre.

Deux témoignages d’entrepreneurs sont également au programme. Grâce à cette initiative, les chefs d’entreprises de Terrebonne et de Mascouche ont la chance d’évaluer la pertinence de la formule et d’en savoir davantage sur les conditions de succès d’un tel comité. Profitez de cette occasion pour vous faire une tête sur ce cerveau collectif.

Source de l'image de l'article: Free digitals photos

 

Claude Robichaud, directeur général du CLDEM

Suivez le sur twitter @CRobichaudCLDEM 

Tweet Google +
Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre !