Blogue > 45 000 habitants de plus d’ici 2031 : sommes-nous prêts?

Blogue

45 000 habitants de plus d’ici 2031 : sommes-nous prêts?

05 juin 2013   |   par Claude Robichaud

Par Claude Robichaud, directeur général du CLDEM, le 5 juin 2013

Le 29 mai dernier, différents acteurs socio-économiques de la MRC Les Moulins ont été conviés par le Comité Vigie et Liaison Les Moulins à une réflexion sur les impacts de la forte progression démographique prévue d’ici 2031.

La population de la MRC Les Moulins devrait alors atteindre le cap des 200 000 habitants (actuellement à 150 000). Quelles pressions ceci exercera-t-il sur les infrastructures? Sur les écoles? Sur les services sociaux? Sur les services communautaires? Sur l’aménagement du territoire? En plus du nombre, il convient aussi de se préparer aux changements dans la pyramide d’âges et dans la diversité culturelle. Superbe programme en perspective!

Si un consensus s’est dégagé sur l’importance de ces défis, l’exercice a aussi permis d’en saisir les opportunités. Combien de localités au Québec aux prises avec les affres de la dévitalisation souhaiteraient être dans cette situation? La croissance démographique signifie plus de citoyens, plus de consommateurs, plus d’entrepreneurs et plus de travailleurs.

En matière d’emplois, la MRC Les Moulins a fait beaucoup de chemin au niveau de l’autonomie. De plus en plus de travailleurs d’ici occupent un emploi localement. Au plan des services publics, malgré un décalage persistant entre l’offre et la demande, les développements se poursuivent. En matière de développement commercial, Terrebonne et Mascouche ont renversé la vapeur en colmatant la majorité des fuites commerciales et sont devenues des pôles attractifs. La formation postsecondaire a également progressé rapidement. Idem pour la culture et le touristique. Avec Urbanova et le secteur de la gare, Terrebonne et Mascouche développent des milieux de vie inspirés des meilleures pratiques en développement durable.

Année après année, Les Moulins consolide son statut parmi les principales MRC au Québec. Figurant parmi les forces motrices de la région Lanaudière, elle joue un rôle grandissant dans la métropole. Localité ouverte, elle entretient des liens fonctionnels dans cet espace économique tout en rehaussant son autonomie.

Les participants partageaient leur confiance à l’effet que cette croissance ne se fera pas au prix de la qualité de vie. Au contraire, celle-ci pourra être maintenue, voire rehaussée, grâce à un dynamisme alimenté par la croissance démographique. Il importe toutefois, plus que jamais, de collaborer pour façonner un avenir innovant, entreprenant et solidaire.

Tweet Google +
Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre !