Blogue > Accélérons nos transports

Blogue

Accélérons nos transports

04 avril 2018   |   par Claude Robichaud, Directeur général - CLDEM

La congestion routière est un enjeu métropolitain majeur. La fluidité dans le transport des personnes et des marchandises est une préoccupation dominante, autant chez les élus que chez les dirigeants d’entreprises et les travailleurs. S’il est un défi pour lequel il ne faut pas modérer nos transports, c’est bien celui-là !

Les maires de la couronne nord, dont Terrebonne et Mascouche, participeront le 23 avril prochain à un forum sur la mobilité et le transport collectif. À la séance du 13 mars dernier, la MRC Les Moulins identifiait ses priorités en vue de l’amélioration du transport des personnes et des marchandises. Parmi celles-ci, on retrouve le parachèvement de l’autoroute 19, incluant une voie réservée pour autobus, l’aménagement de voies réservées pour autobus sur les autoroutes 25 et 40, la bonification de l’offre de services du Train de l’Est et la prise en compte des effets négatifs de la mise en place du REM sur celui-ci. 

Les chambres de commerce de la couronne nord, dont la CCIM, sont également mobilisées à l’égard de cet enjeu. Elles déplorent les difficultés de recrutement, les effets sur le coût de transport des marchandises et l’incidence sur la ponctualité au travail et la qualité de vie. Dans ce blogue, nous avons traité de la question de l’autoroute-19 et de l’impact des bouchons sur les RH. Sans compter les effets sur les GES, la congestion nuit à la compétitivité des entreprises et à la qualité de vie des personnes. Point à la ligne.

À propos, comment les résidents de la métropole se déplacent-ils pour se rendre au travail ? Une récente publication de la CMM nous démontre que le grand Montréal occupe le troisième rang parmi les grandes agglomérations nord-américaines pour l’utilisation du transport en commun, bien que l’automobile en solo demeure dominante chez les navetteurs. Les données révèlent que la répartition entre les modes de transport est constante depuis 2001. Le nombre de déplacements augmente, de sorte que la tarte grossit, mais les parts restent les mêmes.

Ne modérons pas nos transports, ni dans notre volonté d’y investir ni dans la recherche de solutions novatrices. Si le transport en commun est nécessaire pour désengorger le réseau routier, ce dernier reste une infrastructure essentielle à la prospérité. 

Parmi ses priorités, la MRC Les Moulins propose d’examiner la desserte en transport en commun dans l’axe est-ouest. Ce regard est d’un très grand intérêt et propose une vision complémentaire à la structure dominante du réseau en étoile visant à tout ramener vers le centre dans une orientation nord-sud.  

L’emploi sur la couronne nord de Montréal augmente plus vite que dans l’ensemble de la métropole. La croissance des pôles d’emploi à l’extérieur de l’Île enlève de la pression sur les déplacements vers le centre. Il faut encourager ça. On observe par ailleurs une plus grande mobilité des entreprises sur la couronne nord, d’est en ouest, pour le choix d’une nouvelle localisation. Ce faisant, les dirigeants d’entreprise déplorent les contraintes à la mobilité du personnel dues au manque d’intégration des réseaux de transport en commun.

Soutenir l’autonomie en emploi des localités en couronne, dont la MRC Les Moulins, et favoriser l’intégration de leurs réseaux, voilà une autre façon de réduire la congestion et d’accélérer nos transports.

Claude Robichaud, directeur général du CLDEM

Suivez le sur twitter @CRobichaudCLDEM

Tweet Google +
Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre !