Blogue > L’économie sociale 2.0

Blogue

L’économie sociale 2.0

29 novembre 2017   |   par

Avec le début d’un nouveau cycle de démarrages et l’accentuation de l’intégration des technologies numériques, voici une nouvelle phase de développement en entrepreneuriat collectif. Bienvenue dans l’économie sociale 2.0.

L’économie sociale s’est faite discrète ces derniers temps. Pendant que plusieurs localités réorganisaient leur service de développement, un flou artistique flottait sur l’aide disponible aux promoteurs. Aussi, la période a été plus propice à la consolidation et au développement des entreprises en place.

La Caisse d’économie solidaire Desjardins et ses partenaires, dont le CLDEM, remettent le démarrage d’entreprises d’économie sociale au goût du jour. La Caisse s’engage à soutenir la création de 200 entreprises dans l’ensemble du Québec d’ici cinq ans. Pour ce faire, elle s’associe aux instances régionales et locales dans le cadre d’ententes de partenariat. Cet effort collectif faisait l’objet d’une annonce le 23 novembre dernier. L’objectif dans Lanaudière se chiffre à quinze démarrages. En vertu de ce partenariat, un financement d’un minimum de 23 000 $ est à la disposition des promoteurs pour soutenir le démarrage de leur entreprise dans la MRC Les Moulins.

Par ailleurs, au printemps dernier, le CEFRIO publiait son rapport « Économie sociale 2.0 — cap vers le numérique ». Après avoir passé au crible le secteur manufacturier, l’organisme a fait une revue des enjeux numériques en économie sociale via une recension des meilleures pratiques et une analyse de cas.

Considérant l’importance que nous accordons dans Les Moulins à l’économie numérique, un accueil tout aussi enthousiaste a été réservé aux initiatives du CEFRIO en économie sociale que pour son volet portant sur le secteur manufacturier. Saluons la participation de la Coop d’aide domestique des Moulins au groupe pilote visant à préciser les besoins des entreprises et définir des pistes d’accompagnement. Selon le CEFRIO, numérique et économie sociale font bon ménage. Un plus large emploi des technologies apporte des bénéfices à la fois pour les clients (meilleurs services), les membres (facilitation de la reddition de comptes) et les employés (plus grande satisfaction au travail).

Il est à souhaiter qu’une programmation soit mise en place prochainement pour soutenir les entreprises qui désirent aller de l’avant avec leurs projets numériques. En économie sociale comme en économie marchande, un accompagnement éclairé et impartial est souhaité en vue de faire les bons choix technologiques et réussir leur implantation.

À propos, comment se porte l’économie sociale dans Les Moulins ? Dans le magazine Direction de juin 2014 (L’économie sociale c’est aussi une business), nous recensions 30 entreprises et 625 emplois. Sur cette même base, le nombre d’emplois a progressé à 787, soit une croissance de 26 % en trois ans ! Selon des critères proposés par la Table régionale en économie sociale, Terrebonne et Mascouche compteraient 40 entreprises d’économie sociale et 1 264 emplois.

Que nous réserve l’économie sociale 2.0 ? Même avec l’ajout de nouvelles entreprises, le rythme de création d’emplois sera difficile à soutenir. Ici comme ailleurs dans l’économie, la performance des organisations sera la clé du succès.

Claude Robichaud, directeur général du CLDEM

Suivez le sur twitter @CRobichaudCLDEM

Tweet Google +
Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre !