Blogue > Vendre en ligne à peu de frais

Blogue

Vendre en ligne à peu de frais

11 mars 2015   |   par Claude Robichaud

Le 24 mars, monsieur François Charron, chroniqueur et spécialiste Web, sera à la tribune d’un événement organisé conjointement par le CLDEM et la CCIM. La conférence intitulée « Vendre en ligne facilement avec peu de budget » vise les PME, dont les détaillants, qui doivent s’ajuster à l’évolution rapide des modes de consommation à l’ère des technologies de l’information (TI).

Bien que l’ensemble des secteurs soient susceptibles d’être impactés, les détaillants sont les premiers à devoir composer avec une baisse de l’achalandage dans leur boutique et une hausse de l’achat en ligne. Pas facile d’être un détaillant par les temps qui courent.

Selon l’Indice du commerce électronique publié par le CEFRIO, les catégories de produits les plus populaires dans les achats en ligne sont, la mode, l’électronique, le trio musique-films-jeux vidéo, les livres et les voyages. Bonne nouvelle pour les animaleries, les produits de soins pour animaux sont les moins achetés en ligne. Curieusement, les animaux de compagnie seront les derniers à renoncer aux services personnalisés!

Revenons à la conférence du 24 mars. François Charron y va d’un sous-titre nuancé : « Le commerce en ligne, une question de vie ou de mort? Peut-être… ». Les boutiques ne seront pas pour autant désertées. Toutefois le commerce en ligne prend des parts de marché et la grande majorité des consommateurs consultent le Web avant d’effectuer un achat. Les détaillants, entreprises de services, distributeurs et manufacturiers ont intérêt à revoir leur modèle d’affaires en y intégrant le commerce en ligne. Certaines grandes chaînes de détaillants vont plus loin en reconfigurant leurs magasins et leurs boutiques.

En novembre dernier Future Shop expérimentait une nouvelle formule à Cornwall avec une boutique au tiers de la superficie habituelle comportant tout de même le double de la capacité d’entreposage. L’aire de vente, quant à elle, est infinie grâce à l’allée sans fin que constitue le site Web. Saluons au passage l’existence de 411 Achat, une plateforme Internet rivalisant avec les géants du commerce en ligne à partir de ses installations de Mascouche. L’entreprise se positionne comme étant l’alternative Web en offrant une plateforme québécoise valorisant le commerce en ligne en français.

Au moment où les Amazon de ce monde redéfinissent les règles du jeu et que les grandes chaînes préparent leur réplique, quel espace reste-t-il pour les David au milieu des Goliath? C’est en vue de répondre à cet enjeu que la CCIM et le CLDEM unissent leurs forces pour présenter la conférence de François Charron. L’initiative ne s’arrêtera pas là, puisqu’elle sera suivie, pour ceux et celles qui voudront s’en prévaloir, d’une formation d’une journée dans une unité mobile imaginée par le CEFRIO permettant aux participants de se doter d’une boutique en ligne à peu de frais. L’activité permettra un maillage entre les participants et les entreprises d’ici engagées dans le développement de solutions Web. L’expertise locale, une composante importante de l’axe en faveur de l’économie numérique porté par la démarche Horizon 2020, est bien présente.

Crédit de l'image de l'article : FreeDigitalPhotos

 

Claude Robichaud, directeur général du CLDEM Suivez le sur twitter @CRobichaudCLDEM 

Tweet Google +
Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre !