Blogue > Vieille ou nouvelle économie?

Blogue

Vieille ou nouvelle économie?

10 avril 2013   |   par Claude Robichaud

Par Claude Robichaud, directeur général du CLDEM

 On parle souvent de la nouvelle économie. L’appellation s’est imposée dans la terminologie des affaires et de l’économie dans les années '90. Elle réfère aux activités reliées aux technologies de pointe, dont les technologies de l’information (TI).

Alimentée par le savoir, son rayonnement est souvent mondial. Nous sommes fiers de l’avancement de la nouvelle économie dans Les Moulins, dont l’implantation du Carrefour de la nouvelle économie au début des années 2000 fut le premier point d’ancrage. L’expression nous laisse toutefois un peu sur notre appétit. S’il existe une nouvelle économie, c’est donc qu’il y aurait aussi une vieille économie. Pour notre part, nous préférons parler d’économie de l’innovation.

Prenons l’exemple d’Interplast de Terrebonne. Ses emballages mettent en valeur un produit qui remonte à la nuit des temps (l’œuf). L’entreprise a réinventé la boîte à œufs grâce à un emballage translucide pour les œufs de catégorie supérieure. Vieille, nouvelle économie?  Peu importe, l’idée a généré des millions $ en investissement et a créé des dizaines d’emplois.  Idem du côté de Timber Block à Mascouche avec la conception et la fabrication de maisons en bois rond de nouvelle génération. On est loin des algorithmes et des molécules, mais on est au cœur de l’innovation.

En mars dernier le gouvernement du Québec annonçait une aide à Mobilock, une entreprise de Terrebonne qui innove en intégrant les TI dans les cadenas. L’entreprise a, par ailleurs, été appuyée de deux centres de recherche et d’expertise, soit le Centre d’innovation en microélectronique du Québec (CIMEQ) de Sainte-Thérèse et le Centre d’expertise et de formation en design industriel (CEFdi) de Terrebonne. Si on tient compte du concept de la vieille et de la nouvelle économie, force est d’admettre que le couple peut faire bon ménage.

Dans des secteurs à caractère traditionnel, un plus grand nombre d’employés qualifiés est requis pour répondre aux enjeux de plus en plus complexes. Le savoir technique et scientifique devient une importante force motrice de nos organisations. Nouveaux produits, nouveaux procédés, nouveaux modèles d’affaires, nouvelles façons de faire; l’innovation est une fontaine de Jouvence. De multiples ressources sont à votre disposition pour appuyer vos projets d’innovation. Y faites-vous appel?

Tweet Google +
Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre !